ACCUEIL   |   NOUVELLES   |   NOUS JOINDRE
Title Image

Histoire

Bientôt 75 ans

Découvrez l’histoire de la plus ancienne école de danse au Québec

Germaine Morin Proulx, l’âme de l’Académie pendant 65 ans

L’Académie de ballet de Drummondville fut fondée en septembre 1946 par Berthilde Lachance, Thérèse Ringuet et Germaine Morin Proulx. Ces trois jeunes Drummondvilloises étaient éprises du désir de promouvoir la danse classique.

En 1948, Mme Morin Proulx prend la direction de l’école. La pionnière de la danse au Québec la développe jusqu’à son décès le 10 juillet 2011.

« Ma mère était enseignante et elle possédait une formation artistique de très haut niveau. Le chant et la danse étaient ses grandes passions. Elle a consacré 65 ans de sa vie à l’Académie, lui dévouant tout son cœur, son temps et son argent. Cela, sans jamais être salariée ».

–  Christiane Proulx, fille de Mme Germaine Morin-Proulx

Apprenez-en plus sur notre histoire

La danse, une activité mal vue à l’époque

Tenace, engagée par ses projets et impliquée dans sa communauté, Germaine Morin-Proulx fut une véritable ambassadrice des arts et de la culture. À l’époque, la danse était une activité mal vue par l’Église. D’ailleurs, certains parents devaient inscrire leur enfant en cachette.

Pionnière reconnue de la danse au Québec

Cette grande Drummondvilloise a fait l’objet de plusieurs reportages dans les médias. Elle a d’ailleurs été honorée à maintes reprises pour sa contribution exceptionnelle au monde des arts tant niveau local, québécois que canadien.

À la Maison des arts Desjardins, la salle Germaine Morin Proulx ainsi qu’une plaque souvenir perpétuent son souvenir.

L’Académie de ballet de Drummondville

L’une des premières institutions de formation de danseurs de ballet au Québec.

Née avant l’École supérieur de ballet du Québec et le Ballet national de Toronto, l’Académie de ballet de Drummondville a accueilli plus de 15 000 danseurs au cours des sept dernières décennies. Plusieurs d’entre eux ont d’ailleurs atteint le niveau professionnel.

1500

Danseurs Au Cours Des Sept Dernières Décennies

À partir de 1970

l’école accueille des adultes pour apprendre, au fil des années, le ballet jazz, la danse à claquettes, le mime, le tango argentin, le baladi et même le flamenco.

Une trentaine de professeurs, une vingtaine de pianistes ainsi que des milliers d’élèves

foulent alors les planches de l’Académie.

En 1967

l’Académie fut le premier organisme à s’établir dans le nouveau Centre culturel de Drummondville.

Une institution d’enseignement à but non lucratif

En 1984, l’Académie devient une corporation à but non lucratif. Elle se présente désormais comme une école privée, à caractère classique, académique et de culture personnelle.

Plus d’une centaine d’élèves de 3 ans et plus y suit des cours. Les principales formations touchent le ballet classique, mais également la danse contemporaine et le ballet jazz.

L’Académie reconnue dans le milieu

L’Académie de ballet s’est forgé une solide réputation dans le milieu culturel de Drummondville. Année après année, elle présente des productions de grande qualité sur la scène principale de la Maison des arts Desjardins.

L’école de danse participe également à plusieurs activités dans la communauté. Au fil des dernières années, elle a notamment participé à « Urbanité, l’art dans la rue » et au « Défilé du Père-Noel ».

Logo temporaire

Fondation-germaine-morin-proulx-ancien-logo

Création de la Fondation Germaine-Morin-Proulx

L’une des premières institutions de formation de danseurs de ballet au Québec.

Le 25 mai 2019, la directrice générale Christiane Proulx annonce la création d’une fondation en l’honneur de sa mère. La Fondation Germaine-Morin-Proulx voit le jour pour aider les familles dans le besoin à initier leurs enfants à la danse ou au théâtre.

L’Académie de ballet et l’école de théâtre Languedor permettaient déjà à des jeunes, depuis de nombreuses années, d’exprimer leur art en leur offrant de suivre des cours gratuitement. Ils ont donc décidé de formaliser ce soutien en créant la Fondation.

© Exprime ton Art | Tous droits réservés. Une création d’EMBLÈME Communication, en collaboration avec Fagnan Relations publiques.

© Crédit photos : ABD – Ghyslain Bergeron photographe, Languedor – Eric Tremblay, photographe. © Crédit videos : Grafixels Video